mardi 23 janvier 2018

Le Yéti et l'oiseau Nadia Shireen



Merci aux éditions Nathan de cette belle découverte.

Un album émouvant et pas moralisateur sur la peur de l'autre et l'amitié avec des personnages très attachants !
Dans la forêt lointaine vivait un yéti. C'était la bête la plus énorme, la plus poilue, la plus effrayante qu'on ait jamais vue.Tout le monde avait peur de lui. Et il était complètement seul.
Un jour, quelque chose atterrit sur sa tête.C'était un oiseau. Un petit oiseau qui n'avait pas du tout peur du yéti. 


Un album sur la solitude, la différence, l'amitié.

Yéti s'ennuie. Tout le monde a peur de lui. Quand arrive l'oiseau, c'est le début d'une belle amitié.

On découvre ici la joie de partager des choses avec une autre personne, de ne plus être seul.
La fin est une jolie réponse à la peur de l'autre sans le connaître.

Les illustrations sont simples, expressives, colorées. Elle enrichissent à merveille le texte.
De beaux sentiments ressortent de cet album.

Le texte est court, simple, idéal pour les apprentis lecteurs.

Une belle histoire sur l'amitié.

Timoto sait déjà bientôt nager, Timoto n'est pas un tigre Rémi Courgeon


Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Timoto, le petit tigre qui ressemble aux enfants d'aujourd'hui !
Timoto aime bien aller à la piscine. Au moins, là-bas, on a le droit de jouer avec l'eau. À la piscine, les frites sont bien plus grosses qu'à la maison. Il y a même un maitre nageur avec un bâton pour bien mélanger l'eau. À la maison, Timoto s'entraine à traverser la piscine sans respirer. Sous le tapis bleu, c'est difficile, mais Timoto y arrive ! 



Une première approche de la nage, on découvre la piscine et tout ce qui va avec.
Le récit est simple et guilleret , il devrait donc plaire aux plus jeunes. L'enthousiasme de Timoto donne envie.

Les illustrations sont aussi simples, colorées, bien représentatives du texte et peuvent aider l'apprenti lecteur.

Cet album est bien sympatique.




Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Timoto, le petit tigre,un enfant qui ressemble aux enfants d'aujourd'hui !
Le orange, c'est nul. Timoto ne veut plus être un tigre. Alors il se déguise en zèbre, en girafe, en éléphant.
" À table, mon petit herbivore ", appelle Papa. Ah mais zut les éléphants, ça mange de la salade... Alors Timoto n'est pas d'accord : " Je suis un tigre ! Je veux un steak haché ! ". 

Timoto se transforme, il a envie d'être autre quelqu'un. Les enfants vont adorer sa manière de se déguiser en utilisant la caractéristique la plus importante de l'animal voulu.

La fin est un brin drôle et bien trouvée : une belle réponse à la quête d'identité de Timoto.

Un joli album sur l'identité de chaque animal, sa différence, ses inconvénients pour un tigre tel que Timoto ....

lundi 22 janvier 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (285)


Cette semaine, j'ai fini :


Puis, j'ai lu :

-du côté jeunesse :

Les trois albums de chez Little Urban, les chroniques seront publiées que début février (ils sortent le 9)


Je lis :


Ma prochaine lecture sera sûrement :



Je risque de ne pas être très présente dans les jours qui viennent suite à des imprévus ( j'avais déjà des semaines à venir assez chargées). J'essaierai de faire au mieux pour publier mes chroniques le plus tôt possible pour mes lectures de la semaine (quelques unes sont déjà programmées mais très peu et pas sûr que j'ai le temps surtout à partir de mardi de les partager sur les réseaux sociaux) .

Et vous, que lisez-vous ?


samedi 20 janvier 2018

Toi.Moi.Et les étoiles tome 4 Nelly Weaver



Merci à l'auteur de cette belle lecture.

Elle a bravé la tempête. Il pensait avoir échappé à la sienne. Aujourd’hui, les rôles s’inversent. Ethan et Livie, ensemble, se lancent dans une nouvelle quête du passé. Mais sera-t-il prêt à l’accepter ?

Un quatrième tome où il se passe de nombreuses choses sans pour autant que le principal avance 😉.

Tout au long de ma lecture, deux sentiments contradictoires ont dominé: de la frustration et de la plénitude.
Plénitude devant cette belle histoire que nous propose ici Nelly Weaver et ses personnages attachants. On retrouve Livie, Ethan, Greg avec leur passé difficile. Ils arrivent peu à peu à avancer. Il se passe dans ce tome énormément de choses pour eux.
Frustration car je trouve qu'il y a beaucoup d'éléments à gérer pour nos trois personnages, pour pouvoir avancer et l'essentiel pour Livie (qui est le personnage principal parmi les personnages principaux) ne vient pas. Bon, le cinquième tome devrait enfin combler ce manque. J'ai déjà eu ce sentiment avec le précédent tome donc ma frustration est encore plus forte.

L'auteur nous propose beaucoup de moments forts : forts en émotion et ça, j'adore. Du côté de l'intrigue comme je le dis plus haut, j'ai l'impression depuis le tome précédent de faire un peu du surplace et pourtant j'apprécie ce que l'auteur nous propose. J'ai donc un sentiment ambigu pour cette lecture.

Bref, un tome plein d'émotion avec de nombreux événements et qui reste frustrant : le point essentiel n'est toujours pas mis en avant.


vendredi 19 janvier 2018

Niveau 0 Anne Feugnet



Merci aux éditions Rebelle de cette découverte.

2349, Paris. Korg 12 est né d’une matrice artificielle, adulte et sans mémoire. Comme les 150 hommes du niveau zéro, il obéit au maître des travaux et pédale de son mieux pour produire l’électricité utile à ceux de la surface. Seul Norman refuse de gagner son ascension. Poussé par Korg 12 qui cherche à comprendre, l’homme lui révèle d’inquiétantes informations. Ensemble, ils parviennent à s’enfuir. C’est pourtant le début d’un nouveau cauchemar où survivre s’avère une bataille de chaque instant…


Un roman de Science-fiction passionnant.

2349, Korg 12 se réveille adulte sans mémoire. Il doit pédaler avec ses camarades pour fabriquer de l'électricité et gagner la possibilité d'une vie meilleure.

Un roman riche en rebondissements.
Un univers riche avec deux types de population (3 même) qui vivent de manière bien différentes et indépendantes.
Ce roman révèle l'interaction entre eux, le besoin des uns des autres. Il nous montre aussi tout ce qu'il y a de malsain chez les êtres humains et aussi ce que l'humain a de plus grand face à l'adversité.

Le personnage de Korg 12 est très bien construit. On le voit "grandir", apprendre, penser. Il y a chez lui quelque chose d'originel , d'utopique même tout en restant très réaliste devant ce qu'il peut obtenir et aussi une soif de justice, d'égalité pour tous.
Il apprend, écoute, on ressent chez lui un réveil de conscience.

L'auteur à travers son personnage principal nous montre en une seule personne les différentes prises de conscience de l'humanité pour vivre, survivre ensemble.
Autour de ce dernier, de nombreux événements se déroulent, nous tenant en haleine du début à la fin (jusqu'à la dernière ligne).

Un très bon roman d'anticipation, science-fiction sur la survie de l'Homme face à l'adversité avec les deux facettes de ce dernier : l'égoïsme pour certains et la générosité pour d'autres.


jeudi 18 janvier 2018

Le grand saut tome 2 Florence Hinckel


Merci aux éditions Nathan de cette belle lecture.

Plongez en terminale avec Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam... et retrouvez Florence Hinckel au sommet de son art.
Depuis l'accident d'Alex, le groupe des six amis inséparables a volé en éclat. Paul et Iris ne s'adressent plus la parole, Alex s'isole, Marion s'enferre dans une nouvelle relation d'amitié empoisonnée, Rébecca aime Alex qui ne l'aime pas, Iris découvre un nouveau secret perturbant, Paul ne va plus au lycée, et Sam ne se sent nulle part à sa place. Pour couronner le tout, le bac approche avec son lot d'angoisses et de promesses de liberté... Réussiront-ils à recoller les morceaux de cette amitié qui leur donnait des ailes ? Et à trouver, chacun, la force d'affronter obstacles et rêves les plus fous ?

Un deuxième saut pour nos six amis !

On retrouve Alex,Marion, Sam, Iris, Paul et Rebecca un peu après l'épreuve qu'ils ont vécus à la fin du tome précédent.

Les événements du tome 1 ont mis à mal l'amitié de nos six héros.
Cet opus est un tome de reconstruction, d'introspection pour chacun (la dernière phrase du livre le résume bien).
Chacun cherche à se reconstruire, à comprendre qui il est vraiment, quelles sont ses aspirations. Chacun va devoir faire son "grand saut" pour mieux appréhender l'avenir.

Ce tome est aussi émouvant par les épreuves de chacun, parfois drôle avec Sam, souvent difficile pour chacun. Le groupe n'est plus ce qu'il était, ils ne peuvent plus ou peu se reposer les uns sur les autres.

La fin redonne de l'espoir en eux, pour eux, pour l'avenir.

Un excellent second tome fort en émotion, en questionnement pour notre six personnages.


mercredi 17 janvier 2018

Mon royal petit frère Sally Lloyd-Jones & David Roberts



Merci aux éditions Little Urban de cette belle découverte.

Il était une fois une magnifique princesse, gentille, intelligente, dotée d'une extraordinaire chevelure (je veux parler de moi, bien sûr) qui vit maître un abominable tyran : mon royal petit frère.


Un côté vintage et conte et pourtant un récit très moderne.

Notre princesse est la plus gentille, intelligente. Elle est heureuse avec ses deux royaux parents. L'arrivée d'un royal petit frère bouleverse l'équilibre.

Le récit renforcé par les illustrations a un côté vintage qui rend la narration "Il était une fois" forte tout en ayant un côté très actuel. Il y a un beau contraste, très réussi pour ce mélange. Ce point donne l'impression au lecteur d'être vraiment l'héroïne.Cette dernière est à la fois une princesse et une petite fille moderne (la petite princesse de ses parents) .

Cet album porte sur un thème très important : l'arrivée d'un bébé, les bouleversements qui en découlent, la jalousie, l'amour.
Il possède un très belle conclusion.

Un récit bien rythmé, des passages se répétant pour aider l'apprenti lecteur.




EMMA Tess Corsac



Merci aux éditions Le Muscadier, collec tion Rester Vivant de cette découverte.

Emma est le nom que porte le bourreau de l'espèce humaine. En décimant la population mondiale, ce virus a profondément modifié la définition même d'humanité. Dans un monde où la confiance en l'autre a disparu, Emma a changé tous les repères des survivants.
Ici, pas de monde à sauver, mais une humanité à tenter de garder vivante, et un sens à trouver dans cet univers d'injustices. Un monde allégorique que le lecteur découvrira à travers le regard d'une jeune fille marchant dans les restes d'une civilisation brisée par la peur de la souffrance et de la mort.
Quel adulte peut-on devenir dans une société qui ne voit plus l'humanité comme un acquis, mais comme un privilège vulnérable ?
A partir de 13 ans.


Et si l'humanité était redéfini par un virus.

Emma est un virus silencieux. Elle prend son temps pour vous ôter votre humanité.

On suit ici Azur qui nous narra l'histoire. On découvre avec elle un monde qui survit tant bien que mal avec la menace d'Emma.

L'univers décrit par l'auteur est un monde quasi apocalyptique. Les humains non infectés se retranchent dans leur village et se déplacent quasi uniquement pour se faire dépister.
A travers le périple d'Azur, nous découvrons un visage de la France très différent de celui que nous connaissons tout en gardant nos points de repères avec comme ennemis les Gueules Bleues(infectés par Emma).

J'ai bien apprécié ce roman même si à plusieurs reprises, j'aurai aimé un peu plus d’approfondissements, développements qui viennent parfois plus tard comme le comment le pourquoi d'Emma. Ce petit manque vient, je pense du fait que c'est un roman jeunesse et donc certains points vont assez vites pour ne pas lasser le jeune lecteur (c'est tout de même déjà un pavé de 400 pages 😉). Il se lit très vite.
Plusieurs points m'ont laissée sur ma faim comme la fin elle-même et aussi toutes les réflexions de Basile sur l'humain et son humanité, sa définition. Il y a beaucoup à dire et à décrire ce dernier point (une suite verra peut-être le jour!)

Un roman qui pose beaucoup de questions sur l'avenir de tout un chacun et de l'humanité en générale : les humains ont-ils un avenir, telle est la question? Peuvent-ils faire des projets dans un tel contexte, dans un monde où être sains est un privilège.

Une lecture qui amène à réfléchir sur les tensions planétaires et "les remèdes" employés par nos dirigeants parfois, les décisions prises en dépit du bon sens.


mardi 16 janvier 2018

Héritage Mortel Tasha Lann



Merci aux éditions Calepin de cette lecture.

Si vous lisez ces lignes, c'est que l'humanité est condamnée à s'éteindre. Par ma faute. J'ai créé l'impensable : un virus totalement indétectable. Le summum du fléau biochimique. Et comme tout avancée scientifique majeure, il fait des envieux. Mes proches devront de toute évidence répondre de mes actes devant l'armée. Pourvu qu'ils soient forts, courageux... jamais faibles. Ils ne doivent pas oublier que là où tout à commencé, tout se terminera. Mais, n'est-ce pas trop demander à deux adolescents de onze et seize ans ? Je vous demande pardon, sincèrement. Thierry Rohal Biologiste - Régiment secteur C.

Une dystopie qui tend vers un monde apocalyptique .

Alix et son frère sont enlevés. Ils auraient des informations sur les recherches de leur père disparu.

Un roman sombre, apocalyptique par ce que l'on entrevoit du présent et surtout du futur de ce monde.
Il y a ici un thème bien à la mode en ce moment (ou c'est moi qui tombe sur beaucoup de romans avec celui ci) : la peur des virus et leur conséquences sur l'homme et la Terre, la peur de l'invisible et du silencieux 😞.

J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Tasha Lann, toujours aussi agréable. Du côté de l'intrigue, je suis un poil déçue. Je n'ai pas retrouvé comme je l'espérais le côté frénétique, palpitant d 'ABIE. Je pense que du coup, j'attendais un peu trop de ce roman. Le récit se trouvant dans le même genre qu'ABIE, j'ai pensé à tort retrouver les mêmes sensations.
De plus, j'ai très vite deviner la clef de l'intrigue et ce qui allait sûrement se passer, donc pas de réelles surprises.

L'intrigue est bien menée autour d'un personnage fort, Alix. Cette jeune fille est une vraie tigresse quand on s'en prend à son frère Scooty. Elle est aussi déterminée à comprendre ce que son père a fait et à se battre.
Du côté de l'action, il y en a beaucoup ainsi que de nombreux rebondissements. Il m'a juste manqué un peu d'émotion forte, de peur pour Alix et son frère.

J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman. J'attendais un peu plus d'émotion forte par contre.


lundi 15 janvier 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (284)



Cette semaine , j'ai terminé :


J'ai lu ensuite :


Ma lecture en cours :


Ma prochaine lecture sera sûrement :


Et, vous que lisez-vous ?


dimanche 14 janvier 2018

Les nouveautés de ma Pal (282)


Cette semaine, ont rejoint ma Pal :


La nouvelle Alan Lambin et le fantôme au crayon est gratuite sur le site de l'éditeur Taurnada. Cette nouvelle est écrite par Jean-Marc Dhainaut dont j'ai lu et chroniqué cette semaine l'excellent roman "La maison bleu horizon" dont Alan Lambin est le héros.


samedi 13 janvier 2018

Si un jour tu es à moi Mélanie Harlow



Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle lecture.


Une liaison à durée indéterminée ? 
Quoi de plus désagréable que de se voir attribuer une place à la table des célibataires lors d'un mariage ?
Claire a décidé que, cette fois, elle éviterait cette situation pénible lors du mariage d'une amie.
Il faut juste qu'un homme l'accompagne. Pas n'importe qui. Un homme beau, disponible, qui fera baver d'admiration toutes les autres invitées. Claire n'a pas l'habitude de mentir mais pour une fois...
Elle va alors louer les services d'un escort pour la soirée.
Theo dépasse toutes ses espérances et lui donne envie de plus. Beaucoup plus.
Mais que se cache-t-il derrière le masque séduisant et décontracté de Theo ? Il a son lot de problèmes à régler et il n'a pas tout dit à
Claire, qui n'aime pas beaucoup les secrets.
S'il veut vraiment que Claire lui appartienne, il devra s'ouvrir à elle.

Un homme bousillé par la vie, une jeune femme peu sûr d'elle : Mélanie Harlow nous propose ici une romance émouvante.

Le début du roman m'a un peu surprise. Je n'ai pas retrouvé la pointe d'humour de l'auteur que j'avais tant apprécié dans "Si nos chemins se croisent", ce petit côté décalé. Au fil des pages, elle a su me faire oublier ce point et me faire découvrir autre chose.

Claire est une jeune femme qui a plein de rêves et n'arrive pas à les concrétiser tant elle se met de freins et a peur que tout aille de travers.
Théo lui est un jeune homme qui prend soin de la famille de son frère, qui n'arrive pas à s'attacher et a peur de le faire, il a peur d'être aimer, d'aimer.

Le roman commence comme un conte de fées : le sexyman et la jeune femme qui l'a embauché pour un soir se sentent attirés l'un vers l'autre. Puis, il prend une tournure plus émouvante avec les difficultés, les démons de Théo. Il finit en apothéose côté émotion.

Une très belle romance qui nous émeut un peu plus à chaque page.


vendredi 12 janvier 2018

La maison bleu horizon Jean-Marc Dhainaut



Merci aux éditions Taurnada de cette belle découverte.

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d'Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l'enquête bouleversante qui l'attend et les cauchemars qui vont le projeter au coeur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d'un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

Un magnifique roman paranormal.

Alan est contacté par Madame Anneraux chez qui se déroule d'étranges phénomènes. Alan est "chasseur de fantômes".

Les romans sur la paranormalité, les hantises sont des livres que j'aime beaucoup même si j'en lis très peu. Il n'est pas évident d'en trouver et surtout d'excellents.
Je peux vous dire que celui ci est plus qu'excellent.

L'auteur nous mène dans une enquête où il nous met face à nos doutes, tout en étant conscient que tout ceci est plus qu'improbable. Il joue sur cette ambiguïté avec nous et avec son personnage principal Alan, la question est : croire ou ne pas croire.
Alan est rationnel, il veut démontrer que les manifestations dont on lui parle non rien de surnaturelles, il garde aussi son esprit ouvert et croit à la possibilité de l'existence des hantises.
Le récit est très bien construit sur ce point et même les plus septiques trouveront je pense ce roman intéressant et se laisseront prendre.
L'auteur a su mettre son histoire dans un décor qui donne un côté intimiste et inquiétant à la fois : le froid hiver 1985 et sa neige.

L'histoire est simple et incroyable à la fois. Dès le début, on a des doutes, de simples indices nous font douter de ce que vit Alan sans comprendre ce qui se passe. Lorsque l'on découvre le fin mot, on appréhende de façon particulière la volonté de ce qui est derrière tout ça et les enjeux qui en découle (je ne suis pas très claire mais difficile d'expliquer ce sentiment sans spolier). Il reste donc des passages troublants qui renforcent l'intrigue et donne son charme et son excellence au récit.

Vous aimez le paranormal, vous êtes curieux tout en étant septiques, dans les deux cas ce roman devrait vous plaire. N'hésitez pas à le découvrir.


Best Kiss Abbi Glines



Merci aux éditions JC Lattès, la Collection &moi de cette belle lecture.

Après avoir perdu l’amour de sa vie, River Kipling, alias Captain, a sombré dans le crime organisé. Mais le moment est venu pour lui de tirer un trait sur cette sordide existence. La seule chose qui le retient encore à Rosemary Beach est le nouveau restaurant qu’il s’est engagé à lancer. Même si, alors que l’ouverture est imminente, son aventure avec la cheffe de salle, la sulfureuse Elle, lui complique plus l’existence qu’autre chose.
Jusqu’à ce qu’il remarque Rose Henderson, la nouvelle serveuse. Tout ce qu’il sait de cette jolie rouquine à lunettes est qu’elle est une jeune mère célibataire, sérieuse et appliquée à la tâche. Pourtant, dans son rire, dans sa façon de regarder Captain, il y a quelque chose d’étrange, de trop familier… Qui est-elle vraiment  ? Le passé de Captain risquerait bien de le rattraper… 

Un tome plus sombre que les précédents de cette saga dans son atmosphère.

Rose vient de retrouver Captain , le père de sa fille. Elle se cache sous des lunettes et une teinture avant de se dévoiler, elle veut savoir ce qu'il est devenu.

Ce tome possède une belle pointe de suspense avec le passé de Captain. Tout au long du récit, on se demande comment ce dernier va refaire surface et éclater au grand jour. Ce point rend la lecture très addictive.

Du côté de la romance, il y a aussi une pointe de suspense : Captain reconnaîtra-t-il Rose ? que se passera-t-il ensuite? Ils ont tant à régler.

Rose est un personnage que l'on ne peut qu'admirer par son courage, son côté maternelle et aussi par ses peurs.
Captain, on apprend à le connaître au fur et à mesure : un côté sombre, un côté protecteur font de lui un personnage intrigant.

Abbi Glines nous propose encore une fois, une histoire palpitante, romanesque comme on les aime.


jeudi 11 janvier 2018

From the past tome 1 Adaptation Lauren Peretti



Merci aux éditions Rebelle de cette découverte.

Livia a dix-sept ans. Étouffée par les angoisses de son père, elle rêve d émancipation. Mais, alors que pour la première fois, elle est autorisée à sortir avec ses amis pour voir le succès annoncé de la Fureur de Vivre, Livia perd subitement connaissance. Quand elle se réveille, plus de 60 ans se sont écoulés, mais elle a toujours 17 ans... Et elle possède d étranges capacités inexpliquées.

Classé anticipation, romance, cette dernière domine.

Livia 17 ans, jeune fille des années 50, se réveille 60 ans plus tard avec d'étranges facultés.

Je suis un peu déçue par ce roman.J'attendais beaucoup du côté anticipation que la couverture nous présente de manière bien alléchante. Je ressors mitigée de ce côté, j'ai trouvé que nous n'avons pas beaucoup de choses à nous mettre sous la dent. C'est un tome 1, j'espère que ceci explique cela.

Le début m'a bien plu, il pose le contexte d'anticipation sans que l'on sache pourquoi Livia a de tels pouvoirs et pourquoi elle a dormi en "stase" pendant 60 ans. On a beaucoup d'interrogations et donc beaucoup d'attente.
C'est la suite qui me laisse sur ma faim. On a des brides de réponses par ci par là rien de bien tranché. On reste dans l'expectative, on attend des infos qui ne viennent pas. On a à la place de la romance.
La romance est belle et bien construite. Elle se sert des peurs des personnages. La romance est mon genre préférée , le souci c'est qu'avec ce roman j'attendais autre chose d'où ma frustration. Je pensais qu'on aurait beaucoup plus d'éléments à se mettre sous la dent sur ce qui s'est passé en 1955 et le pourquoi, les enjeux pour le présent ... On a quelques petites choses mais trop peu à mon goût. Ce n'est que mon avis, j'ai vu des chroniques très positives.
J'espère que le prochain tome donnera des réponses avec un peu plus d'action.

Une lecture frustrante, une belle romance, le côté anticipation me laisse sur ma faim et n'est pas assez développé à mon goût, le tome 2, j'espère, devrait combler ce manque.


Le joueur de billes Cécilia Ahern



Merci aux éditions Milady et NetGalley de cette belle lecture.

Les souvenirs oubliés sont les plus importants

« Qui était mon père ? Qui est-il ? Cet homme avec qui j'ai grandi et dont tout le monde a une image différente. Les paroles de Regina me hantent : c'est un menteur. Aussi simple que ça. Je suis en colère, et le pire, c'est que je ne peux même débarquer à l'hôpital pour lui demander des comptes. L'homme qu'il est devenu a oublié. Comme c'est commode. »

Et si n'aviez qu'une journée pour découvrir qui vous êtes vraiment ?

Lorsque Sabrina Boggs tombe par hasard sur une mystérieuse collection de billes ayant appartenu à son père, elle réalise soudain qu'elle ne sait rien de l'homme avec qui elle a grandi. Et cet homme dont la mémoire part à la dérive ne peut pas l'aider : il a lui-même oublié qui il était.

Sabrina ne dispose que de vingt-quatre heures pour déterrer les secrets de l'homme qu'elle croyait connaître. Une journée à exhumer des souvenirs, des histoires et des gens dont elle ignorait l'existence. Une journée qui va la changer, elle et les siens, à jamais.


Deux personnages, un père, sa fille, deux quêtes de soi.


Sabrina découvre par hasard la passion de son père pour les billes. Ce dernier vient de faire un AVC et sa mémoire a été touchée.

On a en parallèle : l'histoire de Fergus, son enfance, sa passion des billes, sa vie cachée d'adulte et la quête de Sabrina pour découvrir qui est vraiment son père et à travers cette recherche Sabrina se découvre elle-même. Elle se pose des questions sur ses propres aspirations, sur sa vie privée.

Un roman qui sait nous toucher par son côté nostalgique, par les deux quêtes : l'un cherche à se souvenir, à comprendre qui il est, l'autre veut connaître l'autre.
On  ne peut qu'être touchés par ses deux êtres qui naviguent en eaux-troubles et se cherchent.

La plume de Cécilia Ahern est très agréable. Elle sait parfaitement faire ressortir les sentiments de ses personnages.

Un très beau roman, deux personnages touchants en quête d'eux-même de manière différente.


mercredi 10 janvier 2018

Girlhood Cat Clarke


Merci aux éditions Robert Laffont, Collection R et à NetGalley de cette lecture.

L'amitié, c'est comme une allumette...... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts.
J'ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m'ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu'à ce que débarque cette nouvelle fille... 


Un récit sur le deuil, l'amitié, la culpabilité.

Harper se reproche la mort de sa jumelle Jenna. Au pensionnat, elle rencontre Kristy qui a aussi perdue sa sœur.

Un récit sur l'amitié et aussi la confiance.
 On sent très vite que quelque chose cloche sans mettre le doigt dessus comme Harper on fait confiance.
Le plus troublant est le changement d'attitude  d'Harper vis à vis de ses amies de longue date.
Des secrets sont mis à jour sans qu'on sache comment.
Du coup, le récit se lit un nœud au ventre. On se demande où l'on va.
Petit à petit, les choses font jour et là on ne comprend pas le pourquoi.

Comment souvent avec les romans de Cat Clarke, il faut aller jusqu'à la dernière ligne pour comprendre, apprécier totalement le récit.
Parfois, pendant la lecture, on se dit "rien de bien original, prenant" , c'est sans compter sur les révélations finales qui nous font voir le récit sous un autre angle.

Ce roman n'est pas mon préféré de l'auteur. L'émotion est bien là mais un peu moins forte que d'habitude.

Un récit emprunt d'émotion sur le deuil, la confiance, la culpabilité.




Si nos chemins se croisent Mélanie Harlow



Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle lecture.


Il ne croyait plus en l'amour.
Margot a besoin de changer d'air. Elle vient de se séparer de son ex qui s'est révélé être un pauvre type opportuniste, tout cela très publiquement devant toute le gratin de Detroit.
Cela tombe bien, la société de communication où elle travaille doit s'occuper d'un client hors de la ville.
Quoi de mieux qu'un séjour loin de son quotidien, au bord du lac Huron, dans une ferme qui a besoin de donner un coup de jeune à son image ?
Mais, elle ne s'attendait pas forcément à rencontrer un homme comme Jack, un des propriétaires de la ferme.
Renfermé, agressif, il n'est toujours pas remis du décès de son épouse et déteste l'idée qu'une jeune femme de la ville vienne se mêler de leurs affaires.
Mais sa vivacité et son charme sont en train de percer la carapace que le deuil a créée autour de son coeur.
Elle n'est que de passage, elle ne connaît rien à son quotidien mais il pourrait lui apprendre à vivre auprès de lui.


Improbable romance entre le fermier et la citadine riche 😉.

Margot doit trouver des idées pour développer la ferme bio des frères Valentini. Elle rencontre Jack qui ne veut rien changer à sa vie, à sa ferme.

Une romance électrique, pimentée.

J'ai adoré le personnage de Margot qui n'a rien de la fille pourrie gâtée que s'imagine Jack. Bien au contraire, elle est très ouverte.
Jack lui se complaît dans son chagrin, sa culpabilité, sa routine.
Margot va éveiller en lui des choses qu'il ne pensait avoir mis derrière lui.

Mélanie Harlow nous propose ici une belle romance avec ce qu'il faut de glamour, de piment et cette pointe d'humour bien à elle : ici avec les poules 😋par exemple.

Un excellent moment de lecture, une romance qui fait du bien.


mardi 9 janvier 2018

Blacklist saison 2 Beautiful Idols Alyson Noël



Merci à NetGalley et aux éditions HaperCollins de cette lecture.


Une blogueuse, une comédienne et un musicien – Layla, Aster et Tommy – ont participé à la compétition des night clubs de Los Angeles pour une seule et même raison : gagner. Mais ils n’avaient pas prévu que, sur le chemin de la gloire, ils rencontreraient un obstacle de taille : Madison Brooks. Depuis que la star montante de Hollywood est portée disparue, ils sont devenus la cible des médias. Pris dans le scandale, ils risquent de tout perdre et de retomber dans l’oubli. Ils décident alors de s’allier pour retrouver le coupable. Rivaux hier, partenaires aujourd’hui, cette course à la vérité va leur prouver que certains secrets… doivent parfois le rester.  

On retrouve Layal, Aster et Tommy juste après la disparition de Madison.

Ce deuxième tome n'est plus centré sur le milieu de la nuit et de la compétition ce qui surprend un peu au départ. Cet opus prend une tournure plus solidaire : nos héros doivent se serrer les coudes. Les éventements ont des répercussions sur eux tous.

L'auteur prend son temps pour nous dévoiler ce qui se passe : le suspense est très présent. On a de nombreux rebondissements. On découvre de nouvelles facettes des différents personnages. On a de petites révélations, entrevues dans le premier tome, sur le passé de Madison : elles ouvrent sur de nouvelles interrogations.

La fin est tout aussi surprenante que pour le précédent opus, elle ouvre sur une nouvelle énigme.

Mon bémol vient des personnages avec qui j'ai eu un peu de mal, ils manquent à mon sens de profondeur. J'ai souvent eu envie de les secouer et de leur dire de ne pas que penser à leur propre petite personne. Quand enfin, ils se serrent les coudes  le roman devient "complet" et plus palpitant.

La plume d'Alyson Noël est toujours aussi agréable. Elle entraîne sans souci dans son univers et son intrigue.

Un deuxième différent du premier, plein de rebondissements et qui finit comme le précédent sur de nouvelles interrogations.